Menu Fermer

Les exportations de vin des États-Unis ont augmenté de 10 % en 2021, la Californie représentant 95 % du marché

Les questions relatives à la chaîne d’approvisionnement mondiale ont dominé les cycles de nouvelles depuis le début de la pandémie en mars 2020. Selon le WhiteHouse.govDans le secteur de la fabrication, plus de 50 % des entreprises du secteur de l’hébergement et de la restauration, du commerce de gros et du commerce de détail ont signalé des perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Une industrie, cependant, a constaté le contraire. En 2021, les exportations américaines de vin ont étonnamment augmenté de plus de 10 %, ce qui représente la plus forte hausse annuelle depuis huit ans, avec plus de 1,4 milliard de dollars de recettes déclarées. La Californie reste la plus grande région productrice de vin aux États-Unis, produisant 95 % des exportations.

Selon le Institut du vin, qui rassemble des données provenant de Trade Data Monitor et du ministère du Commerce des États-Unis, le marché des exportations de vin des États-Unis a augmenté de plus de 16 % depuis 2013. Le président et directeur général du Wine Institute, Bobby Koch, a déclaré dans un communiqué de presse que « nous sommes très heureux de voir nos exportations renouer avec la croissance après plusieurs années difficiles, et nous sommes reconnaissants du travail diligent de l’administration pour régler un certain nombre d’irritants commerciaux. »

Ces irritants commerciaux vont au-delà des restrictions dues à la pandémie de Covid-19. L’Union européenne domine la production de vins sur le marché mondial, représentant 60 % de l’ensemble des vins produits d’une année sur l’autre ; en comparaison, les États-Unis, tout en restant la deuxième région productrice de vin au monde, n’en représentent que 10 %. L’exportation de vin américain pose donc des problèmes en termes d’accès préférentiel au marché – il existe déjà des accords de libre-échange entre l’UE et d’autres pays, ce qui rend la concurrence extrêmement difficile en matière d’exportation. Les autres « irritants commerciaux » comprennent, entre autres, les droits de douane à l’importation, les exigences en matière de licences d’importation et de dédouanement, ainsi que les subventions accordées aux producteurs de vin étrangers.

Malgré ces défis, l’industrie américaine de l’exportation de vin a pu tenir bon. Au cours de l’année écoulée, huit des dix plus grands marchés d’exportation de vin américain ont connu une croissance, la part de marché du Canada (35,6 %) étant le principal moteur de la croissance, avec un gain de valeur de 11,5 % en 2021. Les deux marchés qui n’ont pas connu de croissance, le Royaume-Uni et l’Union européenne, ont diminué en taille en raison de difficultés d’expédition dans la chaîne d’approvisionnement.

Le vice-président du marketing international du Wine Institute a déclaré dans le même communiqué que « bien que nous continuions à voir certains défis sur le marché international pour les exportations de vin américain, nous sommes encouragés par les données d’exportation qui montrent une tendance à contrer l’impact de la pandémie mondiale, des tarifs de rétorsion, des taux de change défavorables et d’autres circonstances externes. »

Cet article a été rédigé par Olivia White et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.