Menu Fermer

Le commerce du vin est une affaire de famille pour les mères et les filles italiennes

Une renaissance est en train de se produire dans le monde du vin italien, et ce sont les femmes qui ouvrent la voie. D’après un Étude Wine IntelligenceDans le monde entier, les femmes représentent 55 % des consommateurs réguliers de vin du pays. Mais outre leur pouvoir d’achat, elles progressent également en tant que professionnelles du vin. Bien que seulement 10 pour cent de femmes sont impliquées dans la production et dans les vignobles, selon une étude conjointe menée par l’université de Sienne, Donne del Vino et Unione Italiana Vini, leur importance et leur pouvoir accrus dans le secteur sont indéniables.

Les générations précédentes qui ont poussé la porte de la cave ont non seulement ouvert la voie à toutes les femmes, mais aussi à nombre de leurs filles qui ont été inspirées pour suivre leurs traces. Si l’Italie n’a pas le monopole des équipes de viticulteurs mère-fille, elle peut se targuer de posséder certains des partenariats les plus visibles et les plus intrigants. Ces quatre équipes viticoles multigénérationnelles prouvent que le raisin ne tombe jamais loin de la vigne en Italie.

Anna et Valentina Abbona

Marchesi di Barolo, Piémont

Anna and Valentina Abbona are a mother-daughter winemaking team in ItalyCrédit : Marchesi di Barolo

« Notre cave est née d’une grande femme », déclare Valentina Abbona, responsable de l’exportation et du marketing et viticultrice de sixième génération chez Marchesi di BaroloLe vin de Juliette Colbert de Maulévrier, le célèbre domaine viticole de sa famille dans le Piémont. Lorsque la noble française Juliette Colbert de Maulévrier a épousé le marquis Carlo Tancredi Falletti et s’est installée dans le Piémont, elle n’a pas passé ses journées à manger des bonbons. « Elle a immédiatement vu le potentiel des raisins qui poussaient à Barolo », dit Valentina. « C’est sa vision et sa compréhension intuitive de la terre qui ont donné naissance à ce qui est désormais considéré comme le roi des vins et, sans surprise, le vin des rois. »

Ne manquez pas une goutte !
Recevez les dernières nouvelles sur la bière, le vin et les cocktails directement dans votre boîte de réception.

Avec une histoire de plus de 150 ans, une grande partie du succès actuel de la cave est attribuée aux parents de Valentina, Anna et Ernesto Abbona. « J’ai toujours rêvé qu’un jour, mes enfants puissent poursuivre ce à quoi mon mari et moi avons travaillé avec tant de passion mais aussi de dévouement, avec une nouvelle énergie et une approche plus fraîche. Et maintenant, je ne peux pas être plus fière », déclare Anna. Selon elle, le secteur du vin est passé d’un club exclusif dominé par quelques experts à un secteur plus ouvert et inclusif.

Valentina est d’accord. « Le monde du vin a considérablement changé ces dernières années – il est beaucoup moins dominé par les hommes », dit-elle. « Beaucoup plus de femmes s’aventurent dans le domaine et s’imposent comme de véritables expertes. Là où le vin et la vie s’entremêlent, les femmes sont présentes – elles concilient le travail quotidien avec la vie de famille tout en construisant un héritage pour les générations futures. »

Angiolina « Angela » Piotti Velenosi et Marianna Velenosi

Velenosi Vini, Marches

Angiolina “Angela” Piotti Velenosi and Marianna Velenosi are a mother-daughter winemaking team in ItalyCrédit : Velenosi Vini

Fondé en 1984, Velenosi Vini est un jeune établissement vinicole selon les normes italiennes. Pourtant, grâce à la détermination et à la perspicacité de la propriétaire Angiolina « Angela » Piotto Velenosi, ses vins primés des Marches sont maintenant disponibles dans le monde entier. Piotto Velenosi, ses vins primés des Marches sont aujourd’hui disponibles dans le monde entier. Mais le chemin n’a pas été facile. « Lorsque j’ai commencé ma carrière, j’évoluais dans un monde machiste – sans vergogne. J’ai dû me battre pour obtenir une position respectable, au prix de nombreux sacrifices », dit-elle. Si certains défis restent à relever, Angela est fière d’avoir ouvert la voie et pense que « tout est possible pour les femmes qui veulent prouver leur valeur ».

Sa fille Marianna occupe le poste de responsable marketing et reconnaît que le travail acharné d’Angela a contribué à rendre le secteur viticole italien plus accueillant et plus équitable. « Je pense qu’aujourd’hui, il n’y a plus de limites pour les femmes dans le vin. Il y a quarante ans, quand ma mère a commencé, ce n’était pas le cas », dit-elle. Marianna n’est pas seulement encouragée par le nombre croissant de femmes travaillant dans tous les aspects de l’industrie du vin ; elle vante également leur pouvoir d’achat. « Aujourd’hui, en Italie, les consommateurs de vin sont principalement des femmes – le nombre de femmes a dépassé le nombre d’hommes en ce qui concerne la consommation régulière de vin », dit-elle.

La famille Velenosi a pour objectif de fournir du vin à ces consommateurs pour de nombreuses générations à venir. Pour Angela, le fait que sa fille et son fils jouent un rôle important dans l’entreprise familiale ne lui fait pas seulement chaud au cœur. « L’arrivée de mes enfants dans l’entreprise est synonyme de continuité et donc d’avenir », dit-elle.

Elena, Julia, et Karoline Walch

Cantina Elena Walch, Haut-Adige

Elena, Julia, and Karoline Walch are a mother-daughter winemaking team in ItalyCrédit : Cantina Elena Walch

Née à Milan et architecte de formation, Elena Walch n’avait pas prévu dans son plan de carrière d’acquérir une reconnaissance mondiale pour ses vins du Haut-Adige élégants et axés sur le terroir. Mais lorsque Warner Walch a engagé Elena dans les années 1980 pour restaurer le château Ringberg du XVIIe siècle appartenant à sa famille, non seulement elle a décroché un projet prestigieux, mais elle et Walch sont tombés amoureux et se sont mariés. Elena s’est également passionnée pour les vignobles et les caves du domaine. Se décrivant comme « totalement étrangère au monde du vin », elle a savouré le défi de « créer un vin avec une identité particulière, étroitement liée aux vignobles et au terroir d’où il provenait ». C’était il y a 35 ans, et non seulement le rêve d’Elena s’est réalisé, mais aujourd’hui, ce sont ses filles Julia et Karoline qui dirigent l’entreprise.

Karoline n’a jamais douté que le vin était son destin. « Ma chambre se trouvait juste au-dessus de la salle des tonneaux, je me suis donc habituée très tôt à l’odeur du vin, et une chose était sûre, je ne voulais pas manquer ça », raconte-t-elle. « C’est pourquoi j’ai étudié ce dont j’aurais besoin plus tard : le vin et le commerce en Autriche et en Australie. » Karoline attribue également à sa mère le mérite de sa passion précoce. Elle raconte qu’on lui a dit dès son plus jeune âge : « Sois passionné par ce que tu fais, et si tu as une idée et que tu en es convaincu, alors fais-le et bats-toi pour elle. »

L’engagement des filles d’Elena en faveur de la durabilité l’a encouragée à en faire une valeur fondamentale du domaine – et elle avoue que ce n’est pas la seule chose qu’elle a apprise de ses enfants. « J’admets que j’ai encore quelque chose à apprendre d’elles, c’est leur façon d’être organisées et de garder leur calme », dit-elle.

Lorsqu’on lui demande ce que c’est que de travailler avec sa mère et sa sœur, Julia répond : « L’avantage de travailler avec ma mère et ma sœur est que nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes objectifs. » Quant aux défis ? « Parfois, on se connaît trop bien ! »

Giovanna Stianti Mascheroni &amp ; Federica Mascheroni Stianti

Castello di Volpaia, Toscane

Giovanna Stianti Mascheroni & Federica Mascheroni Stianti are a mother-daughter winemaking team in ItalyCrédit : Castello di Volpaia

Lorsqu’il s’agit de cadeaux de mariage, un domaine viticole est difficile à battre. Giovanna Stianti Mascheroni, propriétaire du Castello di Volpaia, dans le sud de l’Italie, a choisi d’offrir un cadeau de mariage. Chianti Classico, a reçu de son père, il y a 50 ans, un trésor aussi extraordinaire. Plus qu’une simple exploitation immobilière, Volpaia est devenu une partie intégrante de sa vie, et elle a transmis cette même passion à sa fille Federica. « J’ai toujours rêvé de donner une continuité à un lieu que nous avons tous aimé et où nous avons passé nos meilleures années », dit-elle. « Federica m’a fait le plus beau des cadeaux en me rejoignant dans l’œuvre de notre famille ».

Les plans de carrière initiaux de Federica n’incluaient pas Volpaia. « Au début, je n’étais pas prête à travailler avec ma famille. J’ai suivi ma passion pour l’art, et je suis devenue restauratrice », dit-elle. « Mais maintenant, j’ai l’impression d’être toujours dans le domaine de l’art, car travailler avec le vin est un art. » Bien que la principale responsabilité de Federica soit de gérer les exportations et les ventes du domaine viticole, elle affirme que la nature d’une entreprise familiale exige une volonté d’assumer de multiples rôles – un fait qui n’a pas échappé à sa mère.

« Federica est fantastique, et elle nous pousse à aller de l’avant », déclare Giovanna. « Elle est toujours prête à mettre à jour les choses qui nous rendront meilleurs. Elle travaille très dur sur notre côté social et numérique. Ces jours-ci, elle est devenue la mère qui enseigne tout. »

Les deux femmes sont optimistes quant à l’avenir des Italiennes dans le secteur du vin. Giovanna se félicite de « l’égalité croissante entre les hommes et les femmes » dont elle a été témoin. Quant à Federica, elle attend avec impatience le jour où le genre sera moins important. « J’espère que bientôt, nous n’aurons plus à nous demander qui est une femme ou qui est un homme dans ce secteur, et que nous pourrons tous évoluer dans notre carrière en fonction de nos précieuses contributions », dit-elle. « Nous vivons un moment historique où tout, y compris le genre, est plus fluide, et nous devons renoncer à penser autant en fonction du genre. »

Cet article a été rédigé par Wanda Mann et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.