Menu Fermer

Comment les mixologues transforment les cocktails en une expérience sensorielle complète grâce aux cocktails parfumés

Un bon parfum a la capacité d’évoquer une émotion. Il capte une impression olfactive et peut vous connecter à un sentiment, un souvenir ou un moment passé. Un bon cocktail peut faire de même. Et comme le goût, ou ce que nous percevons comme tel, est en fait un mélange d’expériences sensorielles, le concept de cocktails inspirés de parfums devient moins nouveau et gagne en popularité sur la scène des bars. De nos jours, les barmen s’intéressent à ces cocktails parfumés pour offrir aux buveurs une expérience sensorielle unique à 360°.

Au bar à cocktail basé à Détroit Castalia, les propriétaires Kevin Peterson et Jane Larson utilisent leur expérience en parfumerie comme une lentille unique avec laquelle ils développent des cocktails. Après avoir lancé Sfumato Fragrances en 2017, Peterson a été intrigué par la capacité d’un parfum à rehausser la saveur d’une boisson et par les nombreuses similitudes entre les ingrédients et les impressions créées par les cocktails et les parfums.

Chacun des cocktails et des boissons sans alcool du menu de Castalia est créé pour être associé à l’un des huit parfums de Sfumato, afin de mettre en valeur l’harmonie entre la saveur et le parfum. « Lorsque j’associe un cocktail à un parfum, je veux que l’impression sensorielle de la boisson et du parfum se chevauchent », explique Peterson. « Ce chevauchement peut concerner certains composants de l’arôme, par exemple un parfum de romarin associé à un cocktail à base de gin. Dans ce cas, la molécule dominante, l’alpha-Pinène, se retrouve à la fois dans le romarin et dans les éléments de genièvre du gin. »

Ne manquez pas une goutte !
Recevez les dernières nouvelles sur la bière, le vin et les cocktails directement dans votre boîte de réception.

La carte des boissons de Castalia a été créée pour évoquer les cinq sens et chaque boisson est servie avec le parfum qui l’accompagne sur une bande odorante. Par exemple, l’Appel de la Curiosité, le riff de Castalia sur un Gin et TonicL’hôtel propose un tonic fait maison à partir de plusieurs plantes présentes dans son parfum associé, Siren Song.

Castalia cocktails are perfumed cocktails by Sfumato fragrances

« Les clients sont souvent surpris de voir à quel point l’association de parfums modifie l’expérience du cocktail », déclare Peterson. « Je dis aux gens d’essayer une gorgée de la boisson sans le parfum, puis de prendre une autre gorgée en sentant le parfum. » Lorsqu’il est siroté de cette manière, le parfum est perçu comme faisant partie du cocktail et change souvent l’expérience de la boisson. « Il peut pousser la boisson dans des domaines de saveurs différents, en mettant en évidence différentes notes de la saveur du cocktail et en faisant ressortir des nuances qui ne sont pas apparentes sans le parfum », explique-t-il.

À travers le monde, dans la maison de la parfumerie, Emmanuelle BalestraM. Balestra, directeur du bar de l’hôtel Barrière Le Majestic et Le Gray d’Albion à Cannes, en France, adopte une approche similaire pour les cocktails parfumés. Dans son programme de boissons, Balestra déconstruit chaque aspect de chaque cocktail pour repousser les limites de l’expérience sensorielle.

Alors que Peterson et Larson s’attachent à mettre en valeur les composants de la saveur des spiritueux grâce aux arômes, le menu de Balestra met en avant les ingrédients non alcoolisés des cocktails. « Au cœur de la recette se trouve le parfum qui complète les cordiaux, les amers et les teintures utilisés pour chaque boisson », explique-t-il. Le fait est que ce que nous sentons affecte directement ce que nous goûtons et comment nous le goûtons. Par elle-même, la langue ne peut détecter que cinq saveurs : sucré, amer, acide, salé et umami. Mais lorsqu’il est associé à l’odorat, le cerveau est capable de déchiffrer les saveurs des aliments et des boissons.

« En ajoutant un parfum à l’intérieur du verre et sur tout le verre, les ingrédients sont appréciés par les sens olfactifs ainsi que par les papilles gustatives ; l’odeur amplifie le goût », explique-t-il.

Emanuele Balestra makes perfume cocktails

Les cocktails de Balestra sont guidés par la science et sont créés pour optimiser les plantes, les fleurs et les agrumes cultivés dans le jardin de l’hôtel. Dans son laboratoire de cocktails, Balestra utilise la technologie rotovap pour décomposer la structure moléculaire des ingrédients. Cela lui permet d’extraire l’essence des plantes et de les liquéfier pour assembler de nouveaux profils de saveurs. Le résultat est une gamme de parfums comestibles qui servent d’épine dorsale à chaque cocktail de sa liste de boissons élaborées par des experts.

Pour ses invités, ce processus scientifique fait partie d’une présentation interactive. « Une fois la boisson servie, le serveur termine le cocktail à la table avec le parfum », explique M. Balestra. Les invités sont alors invités à placer leurs mains de part et d’autre du verre, et le parfum est pulvérisé trois fois à l’intérieur du verre, puis deux fois sur leurs mains. « Cela permet de s’assurer que les parfums durent pendant toute la durée de la dégustation », ajoute-t-il.

Avec la nature en constante évolution de la scène des cocktails artisanaux et le désir des buveurs de vivre des expériences de cocktail plus uniques (et des preuves photographiques dignes d’Instagram), les cocktails parfumés pourraient bien devenir la prochaine tendance virale. « L’odeur a la capacité de rappeler des souvenirs de façon spectaculaire, de susciter des émotions et de changer le ton d’une boisson », explique Preston. « Avec cela en tête, il a le potentiel d’être un outil très puissant dans la boîte à outils d’un barman ».

Cet article a été rédigé par Jessica Fields et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.