Menu Fermer

10 choses que vous devriez savoir sur le whisky Lagavulin

Dans le domaine de la scotch Le whisky Lagavulin est aussi emblématique que l’île sur laquelle il est distillé. En fait, il s’agit de l’une des plus anciennes distilleries situées au cœur d’Islay, précédant même certaines de ses voisines ultra-célèbres. Ses origines complexes, impliquant une production illégale et de la contrebande, constituent une histoire intéressante, mais ce qui distingue ce scotch des géants tels que l’Alaska et l’Irlande du Nord. Le Macallan et Le Balvenie est sa saveur distincte.

Avec une gamme qui s’étend de la coulée dorée vieillie en chêne américain neuf aux single malts ambrés idéaux pour ceux qui aspirent à porter des pulls des Shetland, en passant par une édition du distillateur riche, roussâtre et vieillie au sherry, Lagavulin est resté un choix constant pour les véritables amateurs de whisky écossais. Sans compter que sa base de fans célèbres et son attrait pour la culture pop viennent compléter plus de 200 ans d’histoire et de récompenses.

Vous souhaitez en savoir plus sur cet Islay sans pareil ? whisky? Remplissez votre verre et lisez la suite pour connaître 10 autres faits à savoir sur Lagavulin.

Ne manquez pas une goutte !
Recevez les dernières nouvelles sur la bière, le vin et les cocktails directement dans votre boîte de réception.

C’est important à San Francisco.

Au concours mondial des spiritueux de San Francisco, le scotch 16 ans d’âge de Lagavulin s’est distingué en remportant la victoire. quatre doubles médailles d’or consécutives entre 2005 et 2008. Mais c’est lors du concours de 2017 que le Scotch a remporté le titre de Meilleur Single Malt de distillateur et a remporté une double médaille d’or, recevant des notes de médaille d’or unanimes de la part des panélistes.

En parlant de superlatifs…

L’hôtel Glenesk à Angus, Écosse a battu un record mondial pour la plus grande collection de whisky en décembre 2017. Ses 2 500 bouteilles comprennent 1 031 sur le bordereau officiel de l’hôtel ainsi que l’impressionnante collection privée de 1 449 bouteilles des propriétaires. La bouteille la plus chère de la liste est le Lagavulin 25, qui se vend 299 € le verre (environ 345 $).

Les origines de Lagavulin sont un peu louches.

Selon L’histoire du LagavulinLa distillerie de la marque est la plus ancienne d’Islay, la production de whisky ayant lieu dès 1742. En 1816, un local au nom remarquable, John Johnston, a lancé la première distillerie légale où Lagavulin a commencé à produire légalement son whisky signature. Cependant, de nombreuses étiquettes de bouteilles anciennes indiquent toujours la date de 1742 comme étant le début de la distillation du whisky.

Il y a six bouteilles dans la famille Lagavulin.

L’offre la plus connue de la marque est Lagavuline 16Ce single malt corsé affiche un taux d’alcoolémie de 43 %. Il est vieilli en fût de chêne pendant un minimum de 16 ans (d’où son nom) et possède des arômes massifs de tourbe et de fumée, ainsi qu’une douceur persistante, des notes de bois et de la fumée en finale. Il y a aussi les éditions 2020 et 2021 de Lagavulin Distillers, qui ont une double maturation dans des fûts de chêne. Pedro Ximinez ainsi que le Single Malt Scotch Whisky de huit ans d’âge. Enfin, en 2021, la distillerie a sorti deux bouteilles spéciales, Lagavulin 12 ans et 26 ans.

Le whisky de 8 ans d’âge a dépassé les attentes.

Lancé en 2016 pour commémorer le 200e anniversaire de Lagavulin, Lagavulin huit ans était destiné à une diffusion limitée – c’est-à-dire jusqu’à ce qu’une réponse extrêmement positive des consommateurs en décide autrement. Et c’est ainsi qu’en 2017, le whisky est devenu un élément permanent de la famille Lagavulin. Il a été inspiré par la visite du célèbre écrivain britannique spécialiste du whisky Alfred Barnard à la distillerie à la fin des années 1880, au cours de laquelle il a dégusté un Lagavulin huit ans. Ayant décrit le spiritueux comme « exceptionnellement fin » et « tenu en haute réputation » dans son livre « The Whisky Distilleries of the United Kingdom », il n’est pas étonnant que Lagavulin ait décidé de le garder en permanence dans sa gamme.

Nick Offerman aime vraiment, vraiment Lagavulin.

Nick Offerman, l’acteur moustachu qui a joué le rôle de Ron Swanson dans la série « Parks and Recreation » de NBC, est un grand fan de Lagavulin. Il créevaisselle Lagavulin en édition limitée dans son atelier de menuiserie de L.A., etappelait Lagavulin « le lait de la mère ». dans une interview de 2013 avec Bloomberg BusinessWeek. En 2016, il a même a célébré le réveillon du Nouvel An avec un verre de Lagavulin à la distillerie d’Islay. Le personnage fictif de « Parks and Rec » Ron Swanson aime également Lagavulin ; dans la sixième saison, Swanson visite la distillerie et, dans le final de la série, devient un actionnaire de Lagavulin.

En 2014, Lagavulin s’est associé à l’acteur Nick Offerman pour créer la série « My Tales of Whisky » à l’occasion de la fête des pères. Véritable connaisseur, Offerman s’est ensuite associé à la distillerie pour lancer un scotch whisky de 11 ans d’âge surnommé Lagavlin Offerman Edition, et a plus récemment sorti le Lagavulin Offerman Edition : Guinness Cask Finish. Avec un partenariat décrit comme une « amitié éternelle », il est sûr que les fans peuvent s’attendre à d’autres collaborations de la paire.

Lagavulin se marie parfaitement avec le jazz.

Depuis 2010, Lagavulin sponsorise le Festival de jazz d’Islay et a commencé à accueillir le Festival de jazz de Lagavulin en 2017. Chaque année, Lagavulin lance un whisky en édition limitée pour commémorer le festival. La dernière édition 2021 est sortie en novembre 2021 avec seulement 3 000 unités disponibles à la vente. Le whisky de 13 ans d’âge à force de fût a été fini dans des fûts de mezcal et est décrit comme ayant des arômes fumés, carnés et des notes de bois épicé et de piments jalapeño séchés à la fumée.

Sa force a été critiquée par une icône de la littérature.

Dans « La fille qui a fait un nid de frelons » de Stieg Larsson, l’icône littéraire Lisbeth Salander décrit le Lagavulin comme quelque chose qui pourrait « être utilisé pour goudronner un bateau ». L’héroïne boit du Lagavulin lorsqu’elle se retrouve au bar du Rock Hotel à Gibraltar. Après l’avoir goûté, elle le repousse en disant qu’il ressemble à de la poix. Hé, tout le monde est un critique.

La visite est à ne pas manquer.

Les visites de distilleries sont peut-être de moins en moins populaires, mais la visite de la distillerie Lagavulin est une expérience unique en son genre. Affectueusement surnommée « pays du whisky », l’île d’Islay abrite une pléthore de distilleries écossaises, ce qui fait de la visite de la célèbre île un régal pour les véritables amateurs de whisky. Perchée dans le pittoresque Port Ellen, la distillerie Lagavulin est logée entre deux autres marques réputées, Ardbeg et Laphroaig. Les visiteurs ont le choix entre visites, dégustations et expériences complètes de l’entrepôtAu cours de cette journée, ils auront l’occasion de déguster des échantillons exclusifs de Lagavulin tout en découvrant l’histoire de cette marque bien-aimée.

Ses fûts pourraient contenir une partie de votre tequila préférée.

En 2019, la marque de tequila populaire appartenant à Diageo. Don Julio s’est associé au directeur de la distillerie Lagavulin, Colin Gordon, pour élaborer un tequila Reposado double cask en édition limitée. Après la distillation, le produit spécial Tequila a reçu une finition unique car il a séjourné pendant deux semaines dans des fûts ayant précédemment contenu du Scotch Whisky Lagavulin Islay Single Malt.

Cet article a été rédigé par Jessica Fields et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.