Menu Fermer

Les Américains doivent-ils s’inquiéter d’une pénurie d’alcool ? Certains experts répondent par l’affirmative

Alors que les fêtards font leurs provisions pour les festivités du Nouvel An vendredi, les détaillants d’alcool et les sociétés de recherche prédisent que certains d’entre nous pourraient être déçus.

Dans tout le pays, les détaillants de boissons alcoolisées sont confrontés à des pénuries de vin, de bière et de spiritueux en raison de la crise économique mondiale. questions relatives à la chaîne d’approvisionnement et l’augmentation de la demande pendant une période de vacances très active.

Selon IRIune société d’analyse de données et de marché, au moins 11 % de la demande d’alcool aux États-Unis n’a pas été satisfaite depuis la mi-novembre 2021.

Cette pénurie a eu des répercussions sur les détaillants d’un bout à l’autre du pays. Aaron Warren, propriétaire de SLO Wine and Beer Co. à San Luis Obispo, en Californie, a fait remarquer que les stocks sont faibles dans son entreprise en raison des retards dans les ports d’embarquement, un problème qui a été résolu. signalés dans tout le pays.

« Nous présentons environ la moitié de nos vins provenant du monde entier, et nous sommes donc très affectés par le fait que tous ces vins se trouvent dans le port de Long Beach », a déclaré M. Warren dans un communiqué publié par NBC. News4SA « Certaines marques n’apportent rien du tout. Pour certaines d’entre elles, nous devons attendre un mois, parfois deux mois. »

Un détaillant du centre de l’Ohio affirme que les produits retenus comprennent deux choix populaires à cette époque de l’année : Champagne et Cognac.

« Tout ce que vous devez importer dans le pays, c’est juste un problème d’approvisionnement de la chaîne », a déclaré Zac Cochran, directeur de l’unité de production de l’entreprise. Château Vins et Spiritueux à Dublin, Ohio, a dit WBNS. « Hennessey c’est la plus grosse ; elle est sortie depuis environ trois mois maintenant. »

Alors que les médias de tout le pays annoncent des hausses de prix, certains affirmant que le prix de l’alcool a augmenté de 1 % en novembre dernier par rapport à 2020, certains experts affirment que ces données sont exagérées et mal interprétées.

Selon l’indice des prix à la consommation établi par le Bureau d’analyse économique des États-Unis, les prix du vin n’ont augmenté que de 0,37 %, tandis que ceux de l’alcool sont restés stables. whisky Les prix ont augmenté de 3 %, la plus forte hausse depuis 20 ans. Bien qu’ils augmentent encore, ces prix ne sont pas aussi graves ou exponentiels que beaucoup le laissent entendre. Ces disparités de prix sont plus vraisemblablement dues à un manque de remises ou de ventes offertes par les détaillants.

« Comme la demande a été plus forte et qu’il n’y a pas eu autant de produits disponibles, on n’a pas vu autant de réductions de prix », a déclaré Jon Moramarco, analyste industriel et associé directeur du cabinet de conseil bw166. sommelier. « Le vin est beaucoup plus fragmenté que les spiritueux. Les détaillants ont beaucoup plus de choix avec le vin. « 

Alors ce vendredi, si le magasin d’alcools du coin n’a pas toutes les bouteilles nécessaires pour votre fête, ou si cela vous coûte quelques dollars de plus, ne vous en faites pas. Appréciez simplement le fait que nous puissions à nouveau faire la fête tous ensemble (en quelque sorte).

Cet article a été rédigé par Julia Larson et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.