Menu Fermer

Un complexe vieux de 1 500 ans qui produisait 2 millions de litres de vin par an a été découvert en Israël

Des archéologues ont découvert en Israël un ancien établissement vinicole datant de 1 500 ans. Une fois de plus, cela nous rappelle que les civilisations passées aimaient boire autant que nous.

Les preuves ont été découvertes dans la ville de Yavne, juste au sud de Tel Aviv, et l’installation aurait été utilisée au cours des quatrième et cinquième siècles, Le temps d'Israël rapports. Lorsqu’elle était en service, la cave de l’ère byzantine aurait fourni aux régions voisines deux à trois millions de litres de vin par an.

Les chercheurs ont trouvé cinq grands pressoirs à vin dans les ruines, chacun couvrant près de 2 400 pieds carrés. Les raisins étaient écrasés à pied et fermentés dans de grandes cuves, puis vieillis dans l’un des quatre grands entrepôts du complexe.

1,500 Year-Old Complex That Produced 2 Million Liters of Wine Per Year Unearthed in IsraelCrédit : Asaf Peretz/IAA

« Nous avons été surpris de découvrir ici une usine sophistiquée, qui servait à produire du vin en quantités commerciales », Dr. Elie Haddad, Liat Nadav-Ziv et Dr. Jon Seligman. a dit à Le Times of Israel. « De plus, les niches décoratives en forme de conque, qui ornaient les pressoirs, indiquent la grande richesse des propriétaires de l’usine. »

Les fours utilisés pour fabriquer des cruches en argile sont restés quelque peu intacts, mais des dizaines de milliers de cruches brisées ont également été découvertes. Ces amorphes étaient connus à l’époque sous le nom de « jarres de Gaza » et ont fini par désigner la marque des vins exportés des ports d’Ashkelon et de Gaza vers le reste du bassin méditerranéen. Les buveurs d’Égypte, de Turquie, de Grèce et d’ailleurs appréciaient les vins blancs légers de la région.

D’autres pressoirs à vin datant de l’époque perse (il y a près de 2 300 ans) ont également été découverts dans la région. D’autres recherches seront menées sur le site, mais les archéologues devront bientôt le recouvrir pour l’hiver.

Cet article a été rédigé par Ilana Davis et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.