Menu Fermer

Un nouveau sondage Gallup indique que davantage d’Américains s’abstiennent de consommer de l’alcool (mais la plupart d’entre nous continuent de boire)

Qu’il s’agisse d’un cocktail à l’heure de l’apéritif, d’une bière lors d’un match de football ou d’un verre de vin après le travail, la plupart des Américains sont friands de boissons alcoolisées. Un récent sondage de Gallup a montré que 60 % des adultes américains ont déjà pris part à une soirée arrosée.

Malgré cela, le étude révèle que les Américains sont plus nombreux à s’abstenir de boire de l’alcool. Le sondage a été réalisé en juillet 2021, sur la base d’entretiens avec 1 007 adultes américains à travers le pays.

Soixante pour cent, c’est une baisse de près de cinq pour cent par rapport à 2019. C’est encore plus bas par rapport à 2010, où 67 % des adultes américains avaient répondu « oui » à l’enquête.

Il semble y avoir eu un changement dans les habitudes de consommation d’alcool de 2019 à aujourd’hui. Le nombre moyen de verres par semaine (3,6) est tombé à son plus bas niveau depuis 2001. De plus, les hommes (63 %) ont déclaré boire à un taux plus élevé que les femmes (57 %).

La popularité de la bière est toutefois en hausse, avec une tendance constante à la hausse pour atteindre 39 % en 2021, contre 38 % en 2019.

Le vin suit le mouvement avec 31 % (en hausse d’un pour cent par rapport à 2019), tandis que la consommation de boissons alcoolisées a diminué de 29 % à 27 %. Cela peut être une indication des changements générationnels en Amérique, car les 18 à 34 ans indiquent que la bière est leur boisson préférée. (La bière a été la boisson alcoolisée la plus populaire pendant toute la durée des rapports de Gallup, en tête depuis le début de l’enquête en 1939).

L’année 2020 a été la première en près de 60 ans où Gallup n’a pas recueilli de données sur la consommation d’alcool des Américains. L’étude cite le pandémie comme la raison de ce changement, en déclarant que les résultats de 2020 seraient faussés. Dans une année où les lockdowns nous ont forcés à devenir des barmen à domicile et où les magasins d’alcool ont été jugés essentiels, un changement dans nos habitudes est certainement plausible.

Cet article a été rédigé par Ilana Davis et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.