Menu Fermer

La production française de vin devrait atteindre son plus bas niveau depuis 44 ans

Au printemps de cette année, la France a connu gelées dévastatrices dans toutes ses régions viticoles. En conséquence, le deuxième plus grand producteur de vin au monde (après l’Italie) devrait connaître une production historiquement faible pour cette saison de récolte.

« Pour l’instant, il semble que le rendement sera comparable à celui de 1977, année où la récolte de la vigne avait été réduite à la fois par le gel destructeur et par les pluies d’été », a déclaré le ministère de l’agriculture, selon le rapport de la Commission européenne. France 24.

En avril, des fronts froids soudains se sont étendus sur les régions viticoles de France, menaçant les jeunes bourgeons de raisin au début de leur cycle de croissance. Des régions bien connues comme Bordeaux et le Vallée du Rhône sont « susceptibles de voir leur production baisser de 24 à 30 % », prévoit le ministère.

Outre le gel, les fortes pluies estivales et le mildiou sont également des facteurs de la baisse de production attendue. Plus de 32,6 hectolitres (861 gallons) seront probablement perdus.

D’autres fruits cultivés par les agriculteurs de ces régions ont également été durement touchés. Selon le ministère, la production d’abricots connaît sa pire année depuis près de quatre décennies.

« [C’est] probablement la plus grande catastrophe agricole du début du XXIe siècle », a déclaré le ministre de l’agriculture Julien Denormandie.

Cet article a été rédigé par Ilana Davis et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.