Menu Fermer

Pourquoi vous devriez faire vieillir votre rosé

Les trompettes du changement de saison ont retenti. Le temps nous dit que l’été est là. La plage nous appelle. Partout, les plantes sont de nouveau vertes. Les shorts sont sortis de leur hibernation, tout comme les robes d’été, les tops, la crème solaire et l’eau de seltz, Ginet, bien sûr, Rose.

Nombreux sont ceux qui considèrent le vin rosé comme un symbole du printemps, à boire dès sa sortie l’année suivant le millésime. Une joie de la saison à associer avec les rampes, les fèves, les orties et les fougères à tête de violon, le rosé peut évoquer la joie pure du printemps et de l’été. Ces vins nouvellement commercialisés « peuvent être séduisants ; ils sont explosifs, souvent intensément fruités et totalement uniques », déclare Kelby James Russel, viticulteur à l’Institut de l’agriculture et de la pêche de l’Université d’Ottawa. Caves de triton rouge dans le Lacs Finger de New York.

Il est rare de trouver un sujet dans le monde du vin qui puisse être peint d’un seul trait. Pourquoi, alors, le rosé se morfond-il sous l’impression du public qu’il doit être ouvert dès que la température dépasse 60 degrés ? Le lien entre la couleur rose et la frivolité est peut-être en partie responsable. Quoi qu’il en soit, si l’on passe un peu de temps avec les rosés sérieux et déterminés du monde entier, on se rend vite compte que cette idée, comme la plupart des idées préconçues, s’effondre rapidement. Cela révèle des rosés profonds, intentionnels et dignes de vieillir. Voici pourquoi la mise en cave du rosé nous donne une autre façon d’apprécier quelque chose que nous savons déjà être délicieux.

La ruée vers le rosé

Toute personne dans le domaine de l’achat de vin sait qu’en février, les représentants commerciaux des distributeurs commencent la prévente annuelle de rosé. Les offres par courrier électronique qui, à une époque, étaient accompagnées de la possibilité de déguster des échantillons de cuve avant leur arrivée, sont désormais envoyées dans les boîtes de réception avec pour seule échéance la date limite de commande. Le train du rosé roule si vite de nos jours que les acheteurs de vin ont quelques semaines pour prendre leur décision et passer leurs commandes pour une livraison au printemps. Une fois que les caisses de jus rose radieux arrivent dans les restaurants et les bars à vins, les acheteurs ont le temps de se décider. magasins de détailDans le cas des vins rosés, on peut voir des dizaines de clients faire leurs meilleures imitations de bébés oiseaux, bouche bée et désireux de consommer une bouteille aussi vite que possible, pour oublier l’existence du rosé six mois plus tard. Peut-être que l’opinion publique sur le rosé a perdu de vue la complexité que ces vins peuvent offrir.

« Tout dépend de la façon dont un rosé commence sa vie, en particulier s’il a été cultivé, cueilli et vinifié spécifiquement pour ce style de vin », explique Ed Lazzerini, propriétaire et viticulteur de la société Vox Vineti à Andrew’s Bridge, Pa. Le rosé a souvent été une réflexion après coup dans les vignobles, lorsque les raisins ne mûrissent pas correctement pour la production de vin rouge. D’autres fois, il s’agissait d’un sous-produit. En soutirant l’excès de jus lors de la vinification en rouge et en le mettant en bouteille en tant que rosé, le vinificateur peut obtenir un vin rouge plus profond, plus foncé et plus concentré. Dans ces cas-là, dit Russel, « on se retrouve avec un vin creux et insipide, et avec la conviction que les rosés s’effondrent à l’automne suivant. »

Quel rose devrais-je boire (et quand devrais-je le boire) ?

En réalité, le rosé n’est pas nécessairement une boisson saisonnière. Cependant, la plupart des gens considèrent l’idée d’un rosé en février comme un obstacle à une expérience de consommation agréable. C’est là qu’intervient le rosé vieilli. Il existe une poignée de rosés qui ont franchi la barrière du « buvez-le maintenant », comme celui de López de Heredia à Rioja, en Espagne, et Domaine Tempier à Bandol, en France. Il est important de ne pas s’arrêter là. Il existe de magnifiques vins roses dans le monde entier qui « peuvent subir les mêmes types de changements nuancés par le vieillissement en bouteille que n’importe quel autre style de vin », affirme M. Lazzerini.

Vous pensiez que le jarret d’agneau était le territoire exclusif du vin rouge ? Essayez Château de Pibarnon Bandol rosé avec quelques années. Ce vin est composé de 65 % de Mourvèdre et de 35 % de Cinsault, et provient du voisinage du Domaine Tempier susmentionné. Entreprise de vin de roche produit un vin du comté de Contra Costa, en Californie, composé essentiellement de Mataro (synonyme de Mourvèdre). Le rosé « Ode to Lulu » de la marque a été directement inspiré par la regrettée Lulu Peyraud du Domaine Tempier. Il faut toujours attendre au moins un an pour ouvrir une de ces beautés. Cette patience sera récompensée par des saveurs fruitées plus riches et plus profondes, une texture intéressante et une minéralité intrigante.

Il y a du porc au menu ce soir ? Pensez à sortir une bouteille de Villa Calicantus « Chiar’otto » qui a passé quelque temps en cave. Les cépages classiques de la région – Corvina, Rondinella et Molinara – sont complétés ici par un peu de Sangiovese. Le vin est vieilli en fûts de chêne usagés avant d’être commercialisé, ce qui adoucit ses arêtes vives. Un autre beau vin rose qui passe un certain temps en barrique et qu’il ne faut absolument pas sortir de la cave trop tôt est le Antica Terra’s Rosé de Pinot Noir « Angelicall ». Celui-ci peut afficher des tons de fruits rouges mûrs et brillants avec des épices complexes après quelques années en bouteille.

Passer du temps dans la cave

Tous ces exemples sont la preuve que le rosé, élaboré de manière réfléchie, peut et doit vieillir. Le rosé de Lazzerini a « cette acidité plus élevée et ce pH plus faible qui permettent à nos vins de vieillir ». Discantus pour avoir une vie longue et vibrante », dit-il. Et Russel utilise des techniques telles que « 72 heures sur les peaux avant le pressurage, un ferment froid, [et] même un temps sur la lie complète avant la mise en bouteille » pour s’assurer que ses vins ont une longue durée de vie. Rosé Kelby James Russel peuvent être conservés pendant des années si on leur en donne la chance.

Se sentir comme une grenouille au printemps et engloutir du rosé tout neuf au litre n’est pas un crime, mais n’oubliez pas de garder quelques bouteilles. Et l’année prochaine, au cœur de l’hiver, avec la neige au sol et le froid dans l’air, revisitez un vin rose qui évoque des images d’été avec son exubérance de canneberge et de pastèque, mais qui reconnaît le passage du temps avec une acidité résolue et précise et des notes réfléchies d’épices et de terre.

Cet article a été rédigé par Jamie Rubin et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.