Menu Fermer

Cinq pionniers asiatiques-indiens de la bière artisanale à suivre en Amérique du Nord

« Quel genre d’Indien êtes-vous ? »

En 2011, lors d’un voyage en train vers le Connecticut après un match des Yankees de New York, Ravi Patel a entamé une conversation avec un inconnu qui a rapidement pris une tournure désagréable. « Il s’est mis à mettre quatre doigts derrière sa tête en imitant des plumes (comme le stéréotype de l’Américain indigène) et m’a demandé si j’étais ce genre d’Indien, puis il a mis son doigt au centre de son front comme un point et m’a demandé si j’étais l’autre Indien », raconte Patel. Lui et ses amis ont laissé passer l’incident. Ce n’est que plusieurs années plus tard que Patel a été inspiré pour répondre indirectement. En 2019, il a fait basculer cette expérience négative en établissant Autre Desi Beer Co. – une marque qui dit au monde entier exactement qui il est. (Desi est un terme familier désignant une personne d’origine sud-asiatique vivant à l’étranger).

Pour les Indiens d’Asie, et en fait pour tous les Sud-Asiatiques, c’est un moment fort, bien que conflictuel, que de se trouver en Amérique du Nord. Depuis l’investiture de Kamala Harris, une prise de conscience croissante des Américains d’origine sud-asiatique a conduit à un intérêt accru pour notre communauté. mode, langueet cuisine. Cette visibilité croissante nous a donné l’occasion bien nécessaire de nous débarrasser de l’image réductrice de l’Europe. le mythe de la « minorité modèle ».

Cependant, cette reconnaissance contraste fortement avec la Forte augmentation des crimes de haine contre les Asiatiques. et le des taux disproportionnés de Covid-19 et les décès parmi les communautés asiatiques et noires en Occident, ainsi que l’horreur et l’impuissance que nous ressentons face à l’épidémie de VIH/SIDA. La crise actuelle des Covid-19 en Inde et sa propagation en Asie du Sud.

Être brun en Amérique du Nord est encore à la fois précaire et difficile. Dans de nombreux domaines, y compris les industries créatives, la représentation reste faible et les barrières à l’entrée sont élevées. Et dans le monde de la bière, notre présence est mince comme du papier. Sur près de 9 000 brasseries artisanales en Amérique du Nord, à peine plus d’une poignée sont détenues par des descendants d’Asiatiques et d’Indiens. Néanmoins, ces cinq précurseurs se surpassent et font connaître leur présence dans le monde de la bière. Ils y parviennent en établissant une pollinisation croisée passionnante entre la brasserie artisanale américaine et la cuisine asiatique-indienne, en ajoutant à leur carte de bières des fruits et des épices courants dans la cuisine indienne traditionnelle, comme la cardamome, le riz, la mangue et la cannelle.

Sur le continent nord-américain, cinq fondateurs de brasseries – à Dallas, Chicago, New York, Connecticut et au Canada – ouvrent la voie à une plus grande appréciation des saveurs indiennes. Ce faisant, ils prouvent qu’une plus grande intégration de la culture sud-asiatique et asiatique-indienne dans le monde de la bière artisanale est possible.

Ravi Patel, propriétaire et brasseur, Autre Desi Beer Co.Branford, Conn.

Ravi Patel at Other Desi is one of the Asian-Indian brewers to watch

Ravi Patel est tombé amoureux de la bière artisanale lorsqu’il est sorti du campus de l’Eastern Connecticut State University à Willimantic et qu’il s’est rendu dans le magasin de bière voisin. Société de brassage Willimantic taproom. Il se souvient encore de sa première gorgée de la golden ale phare, Certified Gold :  » C’était juste si propre, avec la bonne quantité d’amertume à la fin – quelque chose que je pourrais boire tous les jours « , dit-il. C’est ainsi qu’a commencé son parcours pour devenir propriétaire et brasseur de Other Desi, fondée en 2019.

Bien qu’Other Desi soit actuellement une marque contractuelle, Patel brasse toutes ses propres bières à l’hôtel. Brasserie Thimble Islandégalement à Branford. Ses bières sont disponibles sur le site web Other Desi, ainsi que dans les bars et magasins de spiritueux du Connecticut et de Pennsylvanie.

La vision de Patel pour Other Desi est de combiner l’expérience traditionnelle de la brasserie avec les goûts et les saveurs indiennes avec lesquelles il a grandi. « Je voulais apporter quelque chose de différent sur le marché, en montrant des thèmes, des noms et des saveurs de ma culture », explique-t-il. « Dans chaque bière que je produis, j’essaie d’ajouter un ou plusieurs de ces éléments dans l’espoir d’enseigner au consommateur ma culture – que nous sommes plus que du curry ! ». Il ajoute qu’il « a tenu à ajouter une définition à chaque canette… pour que les personnes qui ne savent pas ce que les mots signifient ou [comment] les dire aient un moyen de les prononcer et de les comprendre. Je pense que cela aide aussi à éduquer les autres non Sud-Asiatiques pour qu’ils en apprennent un peu plus sur nous. »

À peine âgé de deux ans, Patel a déjà créé des bières exceptionnelles et bien accueillies, inspirées de la cuisine indienne. L’autre Desi High Chai Stout est richement infusée d’épices, notamment de cannelle, de cardamome et de poivre noir, utilisées dans la boisson indienne traditionnelle. La Jalabae DIPA, d’une saveur unique, est brassée avec des sucreries populaires frites, collantes au sucre et au safran, ce qui compense agréablement sa forte teneur en alcool (8 % d’alcool) ; et la 3 Ranis Sour, à la goyave rose et à l’hibiscus, associe les fruits et les fleurs avec soin et précision.

En plus de diffuser l’amour et l’appréciation de la culture et de la cuisine indiennes, M. Patel s’investit dans sa communauté en donnant chaque année 5 % de ses bénéfices à une œuvre de bienfaisance locale. Association des restaurants du Connecticut. Il souhaite également créer un espace ouvert à tous et axé sur la communauté.

« Mon objectif est sans aucun doute d’aider ma communauté autant que je le peux », déclare Patel. « J’espère que ce sera un endroit où les BIPOC et les autres pourront se réunir et apprécier la compagnie des autres, et un endroit où les créatifs pourront se rassembler. J’espère mettre en place une équipe diversifiée qui pourra m’aider à faire de mon taproom une réalité. »

Ajay Nagarajan, PDG, Brasserie WindmillsDallas.

Ajay Nagarajan at Windmills Brewery is one of the Asian-Indian brewers to watch

Ajay Nagarajan a acheté un kit de brassage Mr. Beer dans son 7-Eleven local à Dallas en 2008. Ce qui n’était au départ qu’un passe-temps s’est rapidement transformé en passion, ce qui a conduit Ajay Nagarajan à fréquenter le Siebel Institute de Chicago, une école de brassage de premier ordre, où il a obtenu sa certification de brasseur en 2011.

Puis, l’opportunité d’ouvrir sa propre brasserie en Inde s’est présentée. Nagarajan s’est associé à Kamal Sagar, de Total Environment Building Systems, qui voulait ouvrir une brasserie et une salle de concert en Inde. Nagarajan a laissé Dallas et l’industrie technologique derrière lui – il travaillait pour Texas Instruments et Micron depuis 1998 – et a saisi l’occasion de prendre l’initiative d’introduire la culture des brasseries à Bangalore.

La brasserie Windmills a ouvert ses portes à Bangalore en septembre 2012, et n’était alors que le troisième brewpub de la ville. Mais intégrer une bière artisanale de haute qualité, de style américain, et une cuisine indienne sur un même continent n’était pas suffisant pour Nagarajan. « J’ai toujours pensé que si je pouvais faire voyager mes chefs indiens [du brewpub de Bangalore] aux États-Unis et les maîtres brasseurs américains dans l’autre sens, nous pourrions créer un modèle durable et unique avec une pollinisation croisée des talents et des styles de gestion », dit-il.

Le souhait de Nagarajan a été exaucé lorsque la société mère de Windmills a commencé à travailler sur un projet de développement, The Colony, dans la banlieue de Dallas, et a accepté d’y incorporer une branche américaine de la brasserie proposant des plats indiens artisanaux (bœuf frit du Kerala, côtes d’agneau du Cachemire, crevettes et pakora de poisson). Les recettes de bières reflètent celles qui ont fait fureur à Bangalore, y compris plusieurs bières expérimentales à base d’ingrédients indiens.

On trouve actuellement à Dallas une Rice IPA collante et glutineuse, qui allie des houblons doux et juteux à une saveur ferme de riz amidonné, et une Rice IPA brillante et aromatique. saison avec de la mangue, du fruit de la passion et de l’ananas, qui équilibre les saveurs tropicales avec un léger zeste de levure. Sont également en préparation, tous deux ayant été frappés à Bangalore, un Coconut bière brune et Alphonso Mango Saison. (L’alphonso est un mets délicat de l’ouest de l’Inde. Windmills essaie de s’approvisionner en Inde en purée de mangue alphonso aseptique non pasteurisée et sans conservateur pour fabriquer cette bière).

Sa position unique dans les industries brassicoles indienne et américaine est un avantage, et Nagarajan est confiant quant à l’introduction de nouvelles bières sur le marché texan. « Nous brassons de petits lots, nous les mettons au robinet et nous surveillons les réactions », dit-il, ajoutant qu’il n’y a jamais eu d’échec à ce jour. Il est également optimiste quant à l’arrivée d’autres Indiens d’Asie dans le monde de la bière artisanale. « Nous sommes très curieux et nos papilles gustatives sont aiguisées », dit-il en souriant. « Beaucoup d’entre nous s’aventurent dans des passe-temps qui nous plaisent, et la brasserie en fait définitivement partie. »

Bhavik Modi, cofondateur, Brassage AzadiChicago

Bhavik Modi at Azadi Brewing is one of the Asian-Indian brewers to watch

« Né à Chicago, Indien de cœur », telle est la devise d’Azadi Brewing, lancé par Bhavik Modi et son meilleur ami et partenaire commercial Gator Schrand. La marque a été lancée dans le cadre de l’incubateur de brasseries Pilot Project, dans le quartier branché de Logan Square à Chicago, en novembre 2020.

Modi dit que lui et Schrand ont partagé un amour précoce pour la bière artisanale dans leur ville natale de Cincinnati : « En grandissant à Cincinnati, nous avons vu de première main comment la bière artisanale peut façonner une communauté à travers la croissance de brasseries comme Rhinegeist, MadTree, Urban Artifact et Braxton », dit-il. Plus tard, en tant que consultant en stratégie, Modi a voyagé à l’étranger et s’est imprégné des différentes cultures locales de bière artisanale et des accords bière et nourriture. « Mes voyages préférés ont toujours été en Inde, où je restais un week-end ou deux de plus après mon travail pour passer du temps avec ma famille à Mumbai, mais aussi pour explorer la scène de la bière artisanale dans d’autres villes comme Jaipur, Hyderabad et Bangalore », dit-il.

L’idée de créer Azadi, qui signifie « liberté » en hindi, est venue après que M. Schrand ait obtenu un diplôme en brasserie de l’État de Cincinnati. Modi s’est installé à Chicago et est tombé amoureux de l’ambiance inclusive de la ville. « La scène gastronomique, les brasseries locales et la vibration de tant de cultures qui se rassemblent étaient incroyables », dit Modi. Cela a créé le creuset parfait pour une brasserie servant des bières inspirées de la cuisine indienne que Modi et Schrand avaient déjà commencé à créer en tant que brasseurs amateurs.

Les bières phares d’Azadi sont la Kavi Cardamom Golden Ale et la Gir Kesar Mango. IPAqui mettent toutes deux en valeur les saveurs traditionnelles de l’Inde. « Nous sommes très fiers de mettre devant nos clients des bières dont nous savons qu’ils vont tomber amoureux », dit Modi, « et bien que la mangue Kesar soit un adjuvant coûteux, nous voulions offrir la meilleure et la plus authentique saveur indienne à Gir. »

L’accent mis sur la qualité et l’authenticité est au cœur des activités de brassage d’Azadi : Le sel rose de l’Himalaya et la poudre de piment du Cachemire donnent un coup de fouet à la Bhogate Grapefruit Gose d’Azadi ; et la Doosra Basmati Rice Lager, lancée récemment, fait un clin d’œil au sport national de facto de l’Inde, en tirant son nom d’un type de jeu de quilles (pitching) sur le terrain de cricket.

Selon Modi, l’introduction des saveurs indiennes par Azadi dans la communauté des bières artisanales de Chicago a été accueillie avec joie. « La ville a adopté Azadi Brewing et nous sommes impatients de nous développer ici tout en soutenant la communauté locale », déclare Modi. « Notre objectif n’est pas seulement d’être une grande brasserie indienne mais plutôt d’être l’une des meilleures brasseries de Chicago. Nous avons simplement l’impression d’avoir un plus large éventail de saveurs avec lesquelles jouer et que nous pouvons créer un plus grand public. »

Tej Sandhu, cofondateur, Brassage MERITHamilton, Ontario

Tej Sandhu at Merit Brewing is one of the Asian-Indian brewers to watch

Tej Sandhu était un entrepreneur prospère travaillant dans l’industrie de la musique lorsqu’il a commencé à brasser à domicile comme exutoire créatif. Lorsque le désir de brasser à plein temps a pris le dessus, Sandhu et son ami, le brasseur professionnel Aaron Spinney, ont élaboré des plans pour ouvrir MERIT. En créant sa propre entreprise, Sandhu s’est inspiré de l’éthique communautaire adoptée par ses grands-parents bien-aimés, Chanan et Charan, qui ont utilisé leur magasin de meubles à Nanaimo, en Colombie-Britannique, pour aider plus de 1 000 autres immigrants de leur village natal de Dhada Delkwa Pur, dans le district de Jalandhar, à s’établir dans leur nouveau pays, le Canada. « Ils ont logé, habillé, nourri et employé tout le monde jusqu’à ce qu’ils puissent poursuivre leur chemin en toute sécurité, et ils ont utilisé leur entreprise pour faciliter cela », dit fièrement Sandhu.

MERIT tire son nom et ses valeurs de l’entreprise d’origine (un magasin de meubles), et sa bière phare s’appelle Chanan en l’honneur du grand-père de Tej. « Je voulais une bière capable de résister et d’ajouter à la profondeur de la saveur et à la richesse de nombre de mes currys préférés », déclare Sandhu. « Chanan est houblonnée à sec, ce qui lui donne des arômes éclatants qui correspondent à l’intensité des arômes d’un curry. Elle est brassée avec de l’orange et de la coriandre indienne, deux ingrédients qui complètent ceux utilisés dans certains de mes plats préférés, et elle est fermentée à l’aide d’une levure de saison qui assure une finale sèche et croquante qui nettoie votre palais après chaque bouchée, le réinitialisant pour que la prochaine bouchée soit à nouveau fraîche et vibrante ! »

Le lait Chai non écrit de MERIT bière est un clin d’œil aux recettes souvent non écrites qui sont transmises de génération en génération. Et sa Catch One Sour Ale, une bière fruitée acidulée sortie en 2020 et composée de pamplemousse, d’orange sanguine et de cardamome, a fait tourner les têtes, selon Sandhu. « La cardamome a pris les gens au dépourvu lorsque nous leur avons parlé de la bière, mais une fois qu’ils en ont fait l’expérience, la barrière de l’ingrédient a vraiment disparu », dit-il. Le programme alimentaire du MERIT, dirigé par Jesse Vallins, comprend des saucisses de fusion indienne et des chutneys faits maison conçus pour accompagner les bières.

La charité et le soutien communautaire restent au cœur de la mission de MERIT, qui englobe un large éventail d’initiatives, dont des collaborations avec Bière. Diversité. Ren Navarro (More Than) ; et avec Collective Arts Brewing pour All Together Now. Les recettes de More Than ont été versées au Hamilton Centre for Civic Inclusion, en particulier pour soutenir le programme de mentorat des jeunes Noirs qu’ils ont facilité. Dans le cadre de la collaboration avec Collective Arts, All Together Now, la totalité des recettes a été versée à trois organisations qui soutiennent les personnes sans logement du centre-ville de Hamilton.

MERIT a également créé récemment sa propre Bourse d’études Chanan Singh Sandhul’aide aux jeunes mentors de la communauté pour les aider à payer leurs études supérieures. Mme Sandhu affirme qu’il est impératif de donner en retour, en déclarant : « Nous ressentons une énorme responsabilité d’être de bons citoyens et de bons voisins pour les autres habitants de Hamilton. »

Nirav Vyas, fondateur, 1947 bière artisanaleQueens, N.Y.

Nirav Vyas at 1947 Craft Beer is one of the Asian-Indian brewers to watch

Basée à Long Island City et brassée à Harrisburg, Pennsylvanie, 1947 Craft Beer a été fondée en 2009 par Nirav Vyas par amour de la bière et de la nourriture – et le désir de trouver la bière parfaite pour accompagner les plats épicés. « En grandissant avec la cuisine de ma mère, c’était la cuisine avec laquelle j’étais le plus familier », dit-il. « La cuisine indienne présente certains des profils de saveurs les plus intéressants qui soient, et je voulais une bière qui puisse les compléter. »

Selon M. Vyas, la clé du succès de la marque réside dans l’accent mis sur le brassage d’une bière de haute qualité au goût prononcé qui permet d’associer les aliments avec souplesse. « 1947 se distingue par l’accent que nous mettons sur le profil de saveur », dit Vyas. « C’était notre carte de visite lorsque nous avons commencé ».

Grâce à sa formation en finance, Vyas était bien équipé pour entrer sur le marché concurrentiel de la bière artisanale. Il a rapidement établi son produit en travaillant avec des restaurants haut de gamme et en assurant la distribution dans plus d’une douzaine d’États (Floride, Géorgie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Virginie, Delaware, New Jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Illinois, Oregon et Washington). La Premium Lager, son produit phare, est croustillante, avec des houblons floraux et herbacés clairs et nets et une finale légèrement amère, un excellent allié pour les plats épicés et une bière polyvalente qui convient à une multitude de cuisines. À ce jour, la bière 1947 a été présentée à un total de neuf House Dinners de la James Beard Foundation.

Avec le bière blonde intégré avec succès dans des restaurants à travers le pays – et un IPA sur le chemin – 1947 est déjà en train d’innover de manière significative dans le secteur.

Vyas est convaincu que davantage de Sud-Asiatiques vont commencer à entrer sur le marché. « La nouvelle génération de jeunes Sud-Asiatiques est plus curieuse et encline à s’entraider. Nous formons une nouvelle sous-culture », dit-il. « Nous ne sommes plus seulement des avocats et des médecins. La génération de nos parents aurait été sceptique à l’idée d’entrer dans le monde de la bière, mais il y a maintenant une place pour les entrepreneurs sud-asiatiques dans des industries comme la bière artisanale. »

Avec le Le marché de la bière artisanale est en plein essor en Inde et une appréciation croissante de la bière artisanale parmi les buveurs indiens d’Asie, il est certainement probable que davantage d’Indiens d’Asie se lanceront dans le secteur, et il existe un fort sentiment de positivité parmi ceux qui ouvrent la voie.

Cinq des premiers, mais pas des derniers

« Je pense que depuis l’année dernière, il y a plus d’inclusion au sein de l’industrie et c’est génial de voir plus de personnes de couleur entrer dans le monde de la bière », déclare Patel. « Je pense que cela va ouvrir plus de portes aux Sud-Asiatiques et aux autres pour qu’ils puissent poursuivre leurs rêves. » Tej Sandhu est d’accord. « Nous avons vu un groupe petit mais croissant de personnes sud-asiatiques entrer dans l’industrie, mais aussi un intérêt général et une sensibilisation à la bière artisanale dans la communauté sud-asiatique. » Et Nirav Vyas s’attend à de grandes choses pour l’avenir. « La scène de la bière artisanale a atteint de nouveaux sommets au niveau mondial, et au sein de la communauté sud-asiatique, tant du côté de la production que de la consommation, la demande de bière de qualité ne peut qu’augmenter », dit-il. L’intérêt et la demande pour la bière artisanale asiatique-indienne étant sans aucun doute en hausse, Patel, Nagarajan, Modi, Sandhu et Vyas ont de quoi être optimistes.

Dans son discours d’acceptation, Kamala Harris a dit : « Je suis peut-être la première femme à occuper ce poste. Mais je ne serai pas la dernière ». Ces cinq hommes sont peut-être la première poignée d’entrepreneurs asiatiques-indiens à lancer des marques de bière en Amérique du Nord – mais, comme Harris, ils ne seront certainement pas les derniers.

Cette histoire fait partie de VP Pronotre plateforme de contenu et notre bulletin d’information gratuits pour le secteur des boissons, qui couvre le vin, la bière, les spiritueux et bien plus encore. Inscrivez-vous à VP Pro maintenant !

Cet article a été rédigé par Ruvani de Silva et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.