Menu Fermer

La bière rouge du Midwest est une spécialité régionale pour les amateurs de Bloody Mary

Pour la grande majorité des buveurs de bière, la mention « Red Beer » sur un menu évoque probablement des images d’une bière générique de couleur ambrée. Mais dans le Midwest des États-Unis, la Red Beer est une spécialité régionale, que l’on déguste dans les restaurants de Minneapolis, les tailgates du Nebraska et les brunchs du dimanche. Elle a plus de points communs avec un cocktail de brunch populaire qu’avec une bière ambrée ou une lager. En effet, elle ne contient pas de malt spécial, mais un ingrédient clé : le jus de tomate.

La bière rouge ressemble beaucoup à une Michelada ou à une Bloody Mary. Cependant, sa principale différence réside dans sa recette simple à deux ingrédients : de la bière légère et du jus de tomate.

« Les Bloody Marys présentent un alcool, Micheladas ont tendance à utiliser de la sauce piquante et des ingrédients savoureux, et la Red Beer est sans spiritueux ni sauce piquante », Jeff Rogers, directeur du bar de l’entreprise Concepts Jesterune société d’hôtellerie basée à Minneapolis, déclare.

M. Rogers, qui a passé 26 ans dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, explique que ce mélange simple a toujours été un élément incontournable des bars et des fêtes d’avant-match. La boisson piquante est si populaire qu’elle est connue sous différents noms dans le Midwest, notamment « Red Rooster », « Red Eye », « Red Draw », « Bloody Beer » et « Montana Mary », chacun célébrant sa propre touche régionale ou son propre style. recette personnellecomme la « Kicked-Up Red Beer » du blogue de recettes An Affair from the Heart, basé au Nebraska. La blogueuse Michaela écrit qu’un riff très spécifique est le jus de tomate et la Busch Light dans une tasse Solo lors d’un match de football du Nebraska, également connu sous le nom de Busch Latte. Sa recette familiale ajoute un mélange d’épices sèches Bloody Mary et une garniture de cornichons ou d’olives.

Alors que certains amateurs de bière rousse se lancent dans des mélanges plus épicés, M. Rogers fait remarquer qu’ajouter de la sauce piquante à la boisson traditionnelle à deux ingrédients revient à faire une Michelada. Il préfère préparer la sienne avec de la bière blonde, notamment sa Grain Belt Premium, et, parfois, des assaisonnements ou de la sauce Worcestershire. Cela dit, les possibilités sont en quelque sorte infinies. « C’est comme la pizza – chacun a sa propre vision de ce qu’il veut », dit Rogers. « J’ai vu du chocolat, de la sauce de poisson, des quantités infinies de sauce piquante, des œufs crus, [et] des gousses d’ail ajoutés [à la bière rouge]. Il est même fou d’essayer d’en définir une traditionnelle à cause de cela. »

Aujourd’hui, vous pouvez même trouver des versions de la bière rouge dans les brasseries du Midwest, comme la bière de Short’s Brewing Co. Bière sanglante, que la brasserie décrit comme « la réciproque d’un Bloody Mary qui est fait avec un peu de bière. Dans ce cas, la majorité de la boisson est de la bière au lieu du jus de tomate ». La concoction a une base de bière dorée, et est fermentée avec de la levure de bière blonde et de la purée de tomates Roma, du raifort, des grains de poivre noir, de l’aneth et des graines de céleri.

Une autre bizarrerie de Red Beer ? Ne soyez pas surpris si vous voyez des offres d’achat d’une bière gratuite, dit M. Rogers. « Nous faisons quelque chose de très intéressant dans le haut du Midwest, en particulier à Minneapolis : Lorsque vous prenez une [bière rouge ou un Bloody Mary], vous recevez un ‘snit’ ou un ‘sidecar’ de bière. La plupart des gens ont toujours pensé que c’était une boisson agréable à siroter, mais elle était destinée à être versée dans la [boisson] au fur et à mesure que vous la buviez… pour aider à l’éclaircir. »

Rogers et d’autres personnes qui ont essayé de déterminer les origines de cette boisson pensent qu’elle provient des Micheladas ou des Sangritasfait avec le palais du Midwest à l’esprit. « Le Midwest supérieur les préparait de manière assez simple. Le ketchup étant une épice par ici, il fallait le manipuler pour qu’il soit acceptable pour les palais du haut Midwest de l’époque », dit-il en plaisantant.

Bien que ses origines ne soient pas claires, la Red Beer a un but précis : raviver et rafraîchir les habitants du Midwest comme seul un remède régional peut le faire.

Cet article a été rédigé par Samantha Leal et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.