Menu Fermer

La nouvelle bière Fat Tire de New Belgium a le goût de l’avenir climatiquement ravagé de nos pires cauchemars.

C’est peut-être difficile à croire, mais une grande brasserie vient de créer une bière qui a mauvais goût – intentionnellement.

Lundi, Nouvelle brasserie belge a annoncé la sortie de la Torched Earth Ale, une bière en édition limitée de sa gamme Fat Tire Ale, spécialement conçue pour imiter le goût des bières post-apocalyptiques. La bière est fabriquée avec les maigres ingrédients qui seraient à la disposition des brasseurs si nous ne parvenions pas à empêcher le changement climatique : de l’eau teintée de fumée, des pissenlits et des céréales résistant à la sécheresse. Le goût qui en résulte est, paraît-il, assez désastreux, et c’est bien là le but.

L’entreprise cherche à faire une déclaration sur les effets désastreux du changement climatique sur l’agriculture, et sur la façon dont cela affecte les principaux ingrédients de la bière, comme le houblon et le malt.

« Une action agressive pour aider à résoudre la crise climatique n’est pas seulement un impératif environnemental et social urgent – c’est aussi une évidence pour les entreprises qui cherchent à créer une valeur actionnariale à long terme, à concurrencer des rivaux comme la Chine et à créer des emplois bien rémunérés ici, chez nous », a déclaré le PDG de New Belgium, Steve Fechheimer, dans un communiqué de presse envoyé par courriel. « En tant qu’entreprise de taille moyenne, New Belgium ne peut avoir qu’un impact de taille moyenne. Nous avons besoin que d’autres grandes entreprises s’engagent également. »

Ce n’est pas la première fois que New Belgium adopte une approche intéressante pour sensibiliser le public à la nécessité croissante d’agir pour assurer un avenir durable à la brasserie. En 2020, après que la Fat Tire Ale soit devenue la première bière certifiée neutre en carboneNew Belgium a marqué l’occasion en commercialisant des packs de six bières à 100 dollars. Le coût élevé de la mise sur le marché était destiné à refléter le grave avenir dans lequel la bière deviendra dramatiquement plus chère en raison du changement climatique.

Parallèlement à la sortie de la Torched Earth Ale, l’entreprise a également dévoilé son propre plan visant à atteindre des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2030. Afin d’aider les autres fabricants de bière à suivre son exemple, New Belgium propose un programme d’échange d’informations sur les émissions de carbone. plan numérique sur son site web comme une ressource pour les brasseries qui cherchent à opérer de manière durable.

Si vous avez envie de goûter aux pissenlits brûlés – ou, plus vraisemblablement, si vous voulez soutenir les efforts écologiques de New Belgium et acheter un paquet de Torched Earth Ale – vous pouvez le commander en ligne ou essayez-le dans les salles de dégustation situées à Asheville, en Caroline du Nord, ou à Fort Collins, au Colorado.

Cet article a été rédigé par Kelly Tesoriero et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.