Menu Fermer

Le « premier » service de vérification de l’âge du whisky au monde vise à démanteler les bouteilles contrefaites

Deux parties improbables ont uni leurs forces dans la lutte contre la contrefaçon de whisky.

Everledgerune entreprise londonienne à succursales multiples s’est associée au Scottish Universities Environment Research Centre (SUERC) de l’université de Glasgow pour produire le premier service de vérification de l’âge pour les whiskyselon Le secteur des spiritueux.

En 2018, les ventes de single malt rare scotch a atteint 76,6 millions de dollars, mais la SUERC prédit qu’environ 40 % de ces whiskies étaient des faux. La même année, l’équipe a testé 55 bouteilles de scotch rare et a constaté que 21 étaient soit des faux ou non distillé dans l’année indiquée.

Les bouteilles se vendant à l’unité pour des milliers de dollars aux enchères, la nécessité de tester la légitimité d’un produit se fait de plus en plus sentir. Le SUERC espère y parvenir grâce à la datation au radiocarbone et a mis en place un système permettant de vérifier l’année de distillation d’un whisky.

En collectant des échantillons de whiskies millésimés, le SUERC a établi une courbe de datation au radiocarbone qui permet de détecter l’âge d’un whisky en quelques années. L’équipe peut tester de nouveaux spiritueux en prélevant un petit échantillon à travers le bouchon, après quoi un bouchon de bouteille anti-fraude Everledger peut être appliqué. Ce dispositif est associé à une étiquette qui crée une identité numérique pour le whisky et télécharge les informations dans la chaîne de blocage d’Everledger par le biais d’étiquettes de communication en champ proche.

Grâce à ces derniers, la bouteille peut ensuite être suivie à l’aide d’un smartphone et l’ensemble de son cycle de vie peut être visualisé. Cela aidera les producteurs à lutter contre les contrefaçons, mais permettra également de créer un grand enregistrement numérique permanent de tous les whiskies rares.

Dans un monde où le whisky single malt est se vendant pour 1 million de dollarset 10 000 $ de contrefaçons abondent, ce système n’aurait pas pu arriver assez tôt.

Cet article a été rédigé par Emma Cranston et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.