Menu Fermer

Comment organiser un Happy Hour ou une fête virtuelle

Le « happy hour » est peut-être loin d’être une idée fixe pour beaucoup de gens en ce moment (ou, à défaut, une priorité), mais le fait d’être confiné chez soi en cas de crise de santé ne signifie pas nécessairement que l’on ne peut pas encore profiter de la bonne compagnie avec un verre à la main.

Une grande partie du monde se déroulant à l’intérieur, les amateurs de boissons et les professionnels de la boisson ont commencé à organiser leurs propres réunions en ligne, avec des happy hours virtuels qui décollent partout, de New York à la Nouvelle-Zélande. En plus d’offrir un répit bienvenu à la fièvre de la cabine qui commence probablement à s’installer maintenant, ces fêtes d’ordinateurs portables sont l’occasion de réunir des amis que vous ne verrez peut-être pas très souvent, ou de vous isoler temporairement.

Belinda ChangLa sommelière et chef d’entreprise estime que ces rassemblements sont « essentiels pour lutter contre les réactions de rejet et les problèmes de distanciation sociale », car elle voit des membres du secteur des services soudainement au chômage dans tout le pays.

Mercredi, Chang a été présenté dans le cadre du déjà populaire happy hour virtuel, Dani &amp ; L’Happy Hour virtuel de Jackiequi a été lancé le lundi 16 mars. Cette série en ligne propose des vitrines de barmans et des partenariats avec des marques de spiritueux, donnant aux professionnels des boissons un « coup de pouce » indispensable et des conseils Venmo, tandis que les clients numériques bénéficient d’une expérience de consommation à domicile plus élevée.

Pour beaucoup d’entre nous, cependant, la planification d’une soirée en ligne est un territoire technologique inexploré. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils et astuces pour organiser une soirée en ligne réussie.

Choisissez un logiciel.

Zoom est la salle de réunion virtuelle de rigueur, ainsi que la plus recommandée.

Sykpe est la deuxième meilleure option, bien qu’elle ait fait l’objet de critiques. Bien sûr, il existe FaceTime pour les iPhones et d’autres options d’appel vidéo mobile, mais ce n’est pas vraiment une fête si vous ne pouvez voir que les trois quarts du visage de quelqu’un ou si vous devez loucher pour voir ce qu’il boit.

Si Facebook Live et Instagram Stories peuvent être un bon endroit pour une présentation en solo, ils ne permettent pas la même interaction face à face que les autres plateformes de rencontre (et – oh, bien sûr ! – la vraie vie).

Choisissez un type d’événement ou un thème.

Avant d’envoyer des invitations, décidez du type de happy hour que vous organisez. S’agit-il d’une dégustation de bière ? Une heure de cocktail ? Un dîner ? Le choix d’un thème permettra de structurer l’événement et d’aider les nouveaux venus dans les lieux de rencontre virtuels à s’y retrouver dans ce nouveau média.

Chang a prévu de créer un menu de dégustation que chaque personne commande et assimile elle-même, avec des accords de vins coordonnés. Ce dimanche, Chang lancera le « Boozy Brunch With Belinda », qui devrait avoir lieu chaque semaine dans un avenir proche. Elle prévoit également de lancer les happy hours nocturnes du lundi au vendredi, chacun d’entre eux mettant en scène un barman, un sommelier, un chef ou un autre éducateur différent.

Les barmen à domicile (ou ceux qui aspirent à le devenir) peuvent également organiser un happy hour en utilisant une recette, comme la création cocktails à deux ingrédientsou un riff personnel sur un Martini.

Traitez-le comme une fête.

Plutôt que de traiter un happy hour virtuel comme n’importe quelle autre vidéoconférence, M. Chang recommande de tout mettre en œuvre. La première étape consiste à créer une simple invitation. « Invitez les gens de n’importe quelle manière – obtenez un compte [pour un logiciel de réunion], envoyez un lien sur lequel vos invités virtuels cliquent à l’heure prévue, et tout le monde apparaît sur votre écran ».

M. Chang recommande également de donner aux invités un code vestimentaire. « Faites en sorte que tout ressemble à un vrai cocktail ou à un vrai dîner », dit-elle. « C’est amusant et rassurant. »

Une personne (ou un ménage) doit accueillir.

« L’un des défis de la rencontre numérique est qu’une seule personne peut parler à la fois, alors choisissez une personne qui sera l’hôte et le modérateur », explique M. Chang. Il faut donc choisir une personne qui sera l’hôte et le modérateur », explique M. Chang. « Cela peut signifier de mettre tout le monde en sourdine et d' »appeler » les gens à intervenir, ou d’utiliser une fonction « lever la main » disponible dans certains logiciels. De cette façon, « vous n’aurez pas un tas de voix les unes sur les autres », explique M. Chang.

Boire pour une bonne cause.

Chang, avec Dan et Jackie, présente des expériences virtuelles de happy hour autour de « l’arrivée d’un barman [ou d’un sommelier] qui a vraiment besoin d’un changement », dit Chang. « Tous les participants peuvent donner un pourboire au barman pour ce qu’ils font… C’est un moyen modeste mais efficace de mettre immédiatement de l’argent dans leurs poches ».

Gérer la liste des invités.

Est-ce un happy hour virtuel pour les amis de la bière ? Des copains de yoga ? Des collègues de travail ? Le groupe de personnes que vous décidez de fréquenter virtuellement vous dictera ce que vous allez porter, boire et discuter. Aussi : Essayez de limiter le nombre de personnes à un nombre raisonnable, ou dans les limites des paramètres du logiciel que vous utilisez.

Soyez précis.

« Prendre un verre » est facile à faire en personne, lorsqu’il y a vraisemblablement un barman à qui commander, mais les appels vidéo peuvent donner une sensation de raideur aux débutants. Pour guider les clients avant l’heure de l’enregistrement, décidez de ce que vous buvez. Pour un groupe d’amis buveurs de bière, demandez à chacun d’apporter une bière locale provenant d’une brasserie que vous auriez normalement visitée en personne. Ou bien, sortez les stouts vieillis en fût qui sont entassés dans votre « cave » depuis deux ans de trop.

Geeks écossais, il est peut-être temps de sortir cette Islay de sa boîte. Lorsque le Mercredi des vins se déroule, dépoussiérez une bouteille particulièrement belle que vous avez gardée pour une occasion spéciale – cette semaine est admissible.

Cet article a été rédigé par Cat Wolinski et traduit par AutourduBouchon.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. AutourduBouchon.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.