Menu Fermer

Les ventes de coronavirus chutent en Chine dans le contexte d’une pandémie

Bien que le coronavirus COVID-19 n’ait rien à voir avec Corona, la société mère de la lager mexicaine a néanmoins subi une perte financière écrasante en raison de la pandémie croissante.

Anheuser-Busch InBev (A-B InBev), le producteur et distributeur international de la bière Corona, a indiqué jeudi qu’une baisse des ventes de bière chinoise sur et hors site a coûté à l’entreprise plus de 285 millions de dollars depuis l’épidémie. (Corona est produit et distribué par Constellation Brands aux États-Unis) La chute des ventes pourrait conduire à la pire période de dix ans pour A-B InBev.

Les ventes de Corona, qui en Chine est classée comme une bière « super premium », ont connu une forte croissance en 2019, principalement en raison de sa popularité dans les bars et les boîtes de nuit. Mais avec l’avènement des quarantaines de coronavirus, qui coïncidaient avec le Nouvel An lunaire, normalement festif (et rentable), cette tendance s’est rapidement inversée.

Néanmoins, A-B InBev reste optimiste quant à sa capacité à surmonter la tempête et a commencé à rouvrir ses brasseries en Chine. « Nous sommes pleinement engagés pour une forte reprise lorsque la situation s’améliorera », a déclaré le PDG Carlos Brito aux journalistes.